Est-il possible d’utiliser un outil pour calculer son empreinte carbone sur internet ?

D’après les rumeurs, le calcul de son empreinte carbone peut se faire sur internet, et de nombreux témoignages confirment leur véracité. Il existe en effet des outils numériques dédiés à cet effet sur la toile. En ce qui concerne la fiabilité des résultats avec une telle méthode, certains points restent flous. Plus d’informations dans cette page.

Calculer son empreinte carbone sur internet : comment et pourquoi ?

Il est tout à fait possible de calculer son empreinte carbone sur internet en utilisant un outil numérique conçu à cet effet. Il est d’ailleurs facile d’en trouver un en ligne. Il suffit de visiter un site web proposant des plateformes servant à calculer les émissions de gaz à effet de serre. Il existe également des outils téléchargeables permettant de mesurer l’impact environnemental de toute activité. Une fois l’extension téléchargée, il ne reste plus qu’à l’ajouter à son navigateur web. Maintenant, l’utilisateur peut lancer l’analyse et découvrir les résultats qui y sont affichés. En plus de calculer l’empreinte carbone, certains outils numériques donnent la possibilité de mesurer la consommation électrique d’une maison ou d’une société, par exemple.

En utilisant un outil numérique pour mesurer la quantité de dioxyde de carbone émis, il est possible de trouver des solutions pour limiter son impact environnemental. Il suffit de recueillir les résultats et de les comparer à un trajet de voiture ou au temps de chargement d’un Smartphone, par exemple. En moyenne, une vidéo de 52 minutes entraine une émission de 23 g de CO2. Cela est comparable à un trajet de 0,105 km en voiture ou à trois Smartphones rechargés à 100 %. Afin de réduire son impact environnemental, une consommation modérée d’internet est donc fortement conseillée.      

Est-ce vrai que l’empreinte carbone d’internet est plus importante que celle des avions ?  

Aussi étonnant que cela puisse paraitre, l’empreinte carbone d’internet est plus élevée par rapport à celle des avions. De nombreuses études scientifiques soutiennent cette hypothèse. En 2018, un Américain utilise 10 périphériques numériques connectés et consomme en moyenne 140 Go de données par mois. En comparaison, un Indien emploie un seul périphérique connecté et consomme en moyenne 2 Go de data. On peut donc dire que les pays développés sont les plus consommateurs d’énergie. Ils sont les responsables de l’augmentation en flèche de la consommation d’énergie du numérique à l’échelle mondiale. À l’heure actuelle, elle est en hausse de 9 % par an.

À noter qu’internet consomme une grande quantité d’énergie pour fonctionner, et sans l’électricité, le web ne peut pas exister. Il a en effet besoin d’utiliser des serveurs, des réseaux et des terminaux pour son alimentation. C’est pourquoi son empreinte carbone est plus importante que celle des avions. Inutile de rappeler que certaines vidéos disponibles sur internet sont particulièrement énergivores. Jusqu’ici, la meilleure façon de réduire l’empreinte carbone d’internet consiste à adopter la « sobriété numérique ». En réduisant les émissions de CO2 du numérique, son impact environnemental sera moindre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close